Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : human afrique
  • human afrique
  • : petit journal sur le net des actions d'human afrique
  • Contact

Recherche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Human afrique est une association, loi 1901, créée en 2001, par 7 jeunes, désireux de monter un projet de solidarité. Nous sommes localisés dans l'Ouest Lyonnais, à St Genis les Ollières.

La finalité du projet consiste au financement puis la construction de salles de classe, dans la région du Sine Saloum au Sénégal, dans des petits villages ruraux, dépourvus de toute infrastructure scolaire.

Chaque été, un groupe de huit jeunes se rend trois semaines pour participer au chantier.

A ce jour 18 salles de classe ont été baties dans 8 villages différents. 

C'est aussi 50 jeunes qui ont pu vivre cette grande expérience!

 

 

Lien vers : page web human afrique, cliquez ici.

Lien vers : forum human afrique, cliquez

Agenda

 AGENDA des prochaines manifestations!! 

EN CONTINU : Sponsors & Pharmacies & Fournitures Scolaires

28 Juin : Challenge Kevin

29 Juin : Emission Radio "Vacances Solidaires"

4 Juillet : Assemblée Générale !! + barbecue

12-14 Juillet : Distribution Tracts

Juillet 2015 : Mission 2015 à Missirah

 

Fin Octobre : Pojection Film 2015

 

 

 

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 13:11

Les Human' Africains aiment les grands départs.

Partir de St Genis, dormir à Genève, prendre l'avion à 7h, arriver à Istambul en plein Ramadan, prendre des passagers mauritaniens à Nouakchott, éviter une attaque terroriste, et débarquer à Dakar dans la nuit. C'est sûr, ça pourrait devenir la saga de l'été, mais on ne voudrait pas vexer les autorités de la Mauritanie. Et enfin arriver à Toubacouta, au milieu des parades bruyantes des crapauds panthère et des moustiques tigres en saison des pluies.

On n'oublie pas son premier voyage. On n'oublie pas son second non plus. On se souvient de chacun pour des raisons spéciales, on grandit, on s'investit différemment, on regarde les briques et le ciment avec d'autres yeux, peut-être plus avertis. L'année à St Genis n'est pas la même non plus et elle représente une grande partie du travail. Puis au bout de la cinquième fois, on est surpris de dire déjà « c'est la cinquième salle que je tasse ». Forcément, c'est fort, car Human' fait partie de nos vies ; après 3 semaines c'est toujours dur de partir. Et nous voilà revenus.

Août 2013

Nous sommes retournés au collège de Ndoumboudj, comme l'an passé. Yannick, Jéhanne et Camille ont désiré appuyer ce projet suite à leur voyage de préparation à notre mission en Mai.

C'est un village assez important au sud de Toubacouta. Ce collège, né d'un besoin récent et urgent, a dû s'implanter dans le village sans grands moyens, en accueillant beaucoup d'élèves dans peu de salles. Ce développement s'explique par la multiplication des collégiens. Ils n'ont plus de concours d'entrée depuis 2010, et peuvent maintenant accéder de droit à l'enseignement secondaire, filles comme garçons.

Certains viennent du village même, mais d'autres viennent de Keur Layine, Daga Babou et Sabouya. Ces villages, certains d'entre vous s'en rappelleront car Human'Afrique y est intervenu auparavant. C'est comme si on suivait un petit bout de chemin ensemble avec les enfants qui sont maintenant au collège. Les projets Human se suivent, et finissent par se rencontrer, en réunissant plusieurs générations d'Human'Africains autour de ces mêmes enfants qui grandissent. Onze missions sur des écoles primaires, et cette année la deuxième en faveur des collèges. Cela reste néanmoins toujours un constat qu'il manque encore d'infrastructures scolaires, primaires comme secondaires.

Une salle pour les 4èmes en 2012, puis une salle pour les 3èmes en 2013, le cycle secondaire à Ndoumboudj accomplira son parcours du début jusqu'à la fin ; c'est le sentiment heureux qu'on a eu. À la rentrée d'Octobre, tous pourront avoir cours dans leur salle respective.

Pour les anciens, nous connaissions les maçons, les parents d'élèves, et le terrain du collège. On avait dû perdre quelques prénoms au passage de l'année, mais c'était la même sympathie et le même accueil pour les nouveaux que l'on avait reçu. Dans ce village, il y a les fortes têtes, les spirituels, les blagueurs...des caractères qu'on ne peut pas oublier. Comme l'an passé, donc, le chantier a avancé efficacement avec cette équipe très travailleuse, et autant sympathique. Le Ramadan touchait à sa fin à notre arrivée. Au bout de 3 jours, il a fallu arrêter le chantier pour la Kôrité, la fête qu'ils attendaient tous depuis un mois. Cela nous a juste laissé le temps de décider de la disposition de la construction, et de creuser les fondations. Entre la salle construite l'an passé et le bâtiment principal, restaient quelques mètres de vide. En utilisant les murs des salles existantes, nous avons pu rajouter deux murs dans cet espace. En peu de temps, la quatrième salle du collège est apparue.

Cette option nous a laissé une partie du budget disponible pour une autre construction. Comme un nouveau puits venait déjà d'être creusé, nous avons plutôt opté pour une annexe du collège. Les 6èmes étant plus d'une soixantaine, ils ont besoin d'une salle supplémentaire pour éviter les créneaux de roulements des cours sur la journée.

Deux chantiers simultanés à 10 mètres d'écart, une équipe de 9, et des villageois investis, c'était bien. Du ciment, du chaînage, du jeté de brique, on en a fait du début à la fin du chantier, car les deux salles ne grimpaient pas à la même vitesse. C'était sans arrêt un défilé de seaux, heureusement que le nouveau puits de Ndoumboudj n'était pas loin. Dommage qu'il soit si difficile de faire tenir le tout sur sa tête...On aurait bien aimé pourtant ! Lorsqu'il était temps de mettre des échafaudages sur la première salle, on en était aux fondations de l'autre. Puis quand c'était le toit à gauche, c'était le tassage du sol à droite. Au final, on a pu voir une salle entière et une autre en train d'attendre les dernières briques. Le travail a continué après notre départ, car il restait une bonne moitié. Bilan encourageant et positif pour ce collège très fréquenté, avec une salle et demie supplémentaire, et une rentrée tranquille qui s'annonce.

De notre côté, la rentrée après le chantier n'a pas été si tranquille car nous avons repris d'emblée nos activités : distributions, service de baptême, concert Brel/Brassens, soirée de rétrospective...Ajoutons qu'en cette fin d'année, l'objectif auquel nous tenons le plus c'est, bien sûr, d'accueillir nos nouvelles recrues.

Nous vous attendons avec impatience, futurs comme anciens membres, amis, voisins, partenaires, pour la soirée de projection de notre film le vendredi 18 Octobre à 20h30.

NB : n'oubliez pas de jeter un coup d’œil sur les nouveautés du stand

Noémie LAGIER

Repost 0
Published by jéhanne - dans Mission 2013
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 10:24

Bonjour à tous,

Après une semaine passée au Sénégal, nous profitons d'un moment de fête pour vous donner quelques nouvelles. Le chantier a commencé et avance comme espéré à une bonne vitesse.

Ici tout le monde va bien et personne n'oublie de rendre son traitement anti-palu. Nous avons passé la Kôrité dans les familles de nos amis qui nous avaient invités pour l'occasion. Un bon repas, de belles rencontres, et ces quelques jours de repos pour la fête permettent de prendre nos marques. Les moustiques commencent à se faire très nombreux à cause des pluies répétitives.

Nous reprendrons le chantier lundi, les murs sont déjà hauts et nous espérons avoir assez d'avance pour faire la peinture finale dans 10 jours !

Nous vous saluons tous chaleureusement et à bientôt pour d'autres nouvelles !

L'équipe Human' 2013

Repost 0
Published by jéhanne - dans Mission 2013
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 09:53

 

L'équipe 2013 a pris la route du Sénégal ce dimanche matin..

Un parcours un peu atypique:

....Genève - Istanbul - Nouakchott - Dakar - Toubab Diallaw - Toubakouta....

Nous leur souhaitons beaucoup de belles rencontres, aventures, expériences!

 

 

Merci à Nono et Didier pour le transport!

 

Repost 0
Published by jéhanne - dans Mission 2013
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 11:44

Petit détour touristique pour découvrir la région du Saloum:

Site sur Toubacouta

Site du Delta du Saloum

J - 16 avant la mission 2013!!
Repost 0
Published by jéhanne
commenter cet article
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 11:41
Cliché d'AG
Repost 0
Published by jéhanne
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 12:59

Formalités d’entrées au Sénégal : le visa biométrique

Sur le site Au sénégal.com

Depuis le 1er juillet 2013, un visa biométrique est obligatoire pour entrer au Sénégal pour les ressortissants des pays qui soumettent les Sénégalais à la formalité du visa payant. Pour les ressortissants des autres pays, il faut présenter un passeport en cours de validité ou une carte d’identité nationale en cours de validité pour les ressortissants de la CEDEAO.

Le visa biométrique, qui concerne les séjours de 1 à 90 jours avec entrée unique, est délivré après recueil préalable des données biométriques (empreintes digitales, photo) et des données biographiques du demandeur. Il nécessite également la fourniture d’informations sur le voyage et l’hébergement. La présence du demandeur est donc obligatoire lors de la délivrance.

Ce visa biométrique est délivré au niveau des postes diplomatiques et consulaires dans les treize pays suivants : France (Paris, Lyon, Marseille Bordeaux, Espagne (Madrid), Belgique (Bruxelles), Etats-Unis (Washington, New-York), Italie (Rome, Milan), Chine, Cameroun, Inde, Allemagne (Berlin), Mauritanie, Afrique du Sud, Russie, Gambie, ainsi qu’aux postes frontières du Sénégal.

La demande de visa (pré-enrôlement) se fait en ligne sur le site internet suivant : www.visasenegal.sn (qui renvoie vers le site de la SNEDAI, société concessionnaire), moyennant le paiement de la somme de 50 euros (paiement en ligne) à laquelle s’ajoute des frais de traitement de 2,5 ou 5 euros suivant le type de carte bancaire utilisé. Ces sommes ne sont pas remboursées en cas de refus de visa.

La réponse est donnée dans un délai de 48 heures.

Si la demande est acceptée, le demandeur reçoit un pré-visa (par courrier électronique si la demande est faite en ligne), obligatoire pour se présenter au poste frontière. Ce pré-visa peut être utilisé auprès des compagnies aériennes pour embarquer.

Note : les compagnies aériennes sont autorisées à laisser embarquer les voyageurs sans pré-visa jusqu’au 15 juillet.

Le retrait du visa dans un poste consulaire peut être fait par un tiers (moyennant la présentation de l’original du reçu d’enrôlement, d’une procuration signée par le requérant et de la photocopie de sa pièce d’identité).

Les étrangers devant se déplacer fréquemment au Sénégal peuvent demander, une fois sur le territoire national, un visa de 90 jours avec entrées multiples ou un visa long séjour avec entrées multiples. Le demande doit être faites auprès du Département de la police des étrangers et des titres de voyages (DPETV).

Résidents

La procédure officielle est que les résidents qui disposent d’une carte d’identité d’étranger doivent contacter la DPETV pour obtenir un certificat de voyage et pouvoir effectuer des entrées/sorties sur le territoire national sans visa.

Mais le ministre de l’Intérieur a demandé au directeur général de la Police nationale (note du 21 juin 2013, téléchargeable ici) de permettre aux résidents de voyager avec leur carte d’identité d’étranger et d’être ainsi dispensés de visa. On suppose que ceci est valable avec le récépissé de dépôt de demande de carte d’étranger.

Binationaux

Les Sénégalais binationaux qui voyagent avec un passeport étranger sont dispensés de visa s’ils présentent un passeport sénégalais ou une carte nationale d’identité sénégalaise en cours de validité.

Pièces à fournir pour l’obtention du visa

  • original du reçu de paiement des frais de visa

  • formulaire de demande de visa rempli et signé par l’intéressé

  • une photo d’identité

  • passeport en cours de validité pour 6 mois minimum + photocopie des cinq premières pages

  • titre de voyage aller/retour ou attestation détaillée de billet d’avion

  • réservation d’hôtel ou certificat d’hébergement (légalisé) ou certificat de propriété

  • autorisation parentale signée et légalisée du parent pour les mineurs voyageant seuls

Postes frontières du Sénégal qui seront progressivement équipés de système de production de visas biométriques

  • Rosso et Matam (frontière avec la Mauritanie),

  • Gourel Oumar Ly et Nayé (frontière avec le Mali),

  • Fongolimby et Wassadou (frontière avec la Guinée),

  • Coumbacara et Mpak (vers la Guinée-Bissau),

  • Badiara et Senoba (vers la Gambie).

Repost 0
Published by jéhanne
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 12:52

Les Jeudis des Musiques du Monde 2013

Sur le site du Centre des musiques traditionnelles en Rhône Alpes

Du 4 Juillet au 29 Août 2013

Le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes présente la 17ème édition du festival de musiques traditionnelles et du monde « Les Jeudis des Musiques du Monde ».
À Lyon du 4 Juillet au 29 Août 2013.


Rendez-vous incontournable de l’été lyonnais, les Jeudis des Musiques du Monde proposent depuis 17 ans de faire découvrir à un public chaque année plus large et diversifié (14 000 personnes en 2012) des cultures musicales d’horizons différents, reflets de la richesse et de la diversité de la ville de Lyon et de la région Rhône-Alpes.

Rendez vous tous les jeudis
du 4 Juillet au 29 Août
(relâche le 8 et le 15 août)
Au Jardin des Chartreux,
36 cours du Général Giraud - Lyon 1er
Rens
eignements : jmm[at]cmtra.org


PROGRAMMATION 2013
Apéros de 19h30 à 20h30
Concerts de 20h30 à 23h
Afters de
23h à 00h30

Jeudi 4 Juillet - EN FANFARE !

La Fanfare des Pavés - Cuivres, percussions et chants
Le Bus Rouge - Musiques traditionnelles occitanes
La Fanfare Pustule - Fanfare festive

Jeudi 11 Juillet - MUSIQUES MANDINGUES

Karamoko Trio - Musiques mandingues de Guinée (Concert)
BKO Quintet - Voyage au coeur du mali actuel (Concert)

Jeudi 18 Juillet - MUSIQUES CAJUN

Hélène Peronnet Acoustique - Violon et voix (Apéro)
Duo des Prés - Duo de culture française et acadienne (Concert)
Advien’ Quepeux & the Good Time Boys - Musique cajun et zydeco de Louisiane (Concert)
Bœuf trad - A vos instruments, c’est à vous de jouer ! (After)

Jeudi 25 Juillet - CANTA PATOIS !

Patois Blues - Accordéon et chant en francoprovençal (Apéro)
Du Bartàs - Chant populaire languedocien (Concert)

Jeudi 1 Août - VOIX DU BRÉSIL

Pingos da Chuva - Choro, samba et bossa nova brésiliens (Concert)
Madrugada - Samba de Rio (Concert)

- Relâche les Jeudis 8 et 15 août

Jeudi 22 Août - MUSIQUES DE SYRIE ET MOYEN ORIENT

ChEmS - Chants populaires d’Orient (Apéro)
Trio Bassma - Musique orientale (Concert)
Bab Assalam - Musiques de Syrie et d’Orient (Concert)

Jeudi 29 Août - BALKAN GROOVE

Kiftelele - Musique festive des Balkans (Concert)
Babayaga - Musique klezmer et balkanique (Concert)

Repost 0
Published by jéhanne
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 21:47

Lundi 6 mai

Samé

12 élèves de CI 6 élèves de CP

13 élèves de CE1

12 élèves de CM1

Au total : 43 élèves et 3 instituteurs

L'école de Samé a vu ses effectifs baissés. L'école coranique accueille deux fois plus d'élèves que l'école publique.

Ce constat s'explique également par le développement d'écoles dans les villages voisins. Auparavant ces villages voisins inscrivaient leurs enfants à Samé. Les constructions datant de 2003 nécessiteraient un bon rafraichissement et quelques travaux.

100 3527

 

Haïdara

97 élèves pour 4 instituteurs

CI / CP CE1 CM1 / CM2 

L'école dispose de toutes les salles de classe nécessaires. Il y a plus de filles que de garçons dans l'effectif. Les enseignants parlent du recrutement plus compliqué, avec une priorité donnée par les habitants à l'école coranique.

DSC04188

 

Sabouya

98 élèves pour 3 enseignant

Cette école fonctionne toujours très bien. Les murs des salles de classe ont été repeints, ce qui redonne un bon coup de neuf. Deux nouvelles salles de classe ont été financées par une association belge, ce qui est suffisant pour l'effectif.

Un équilibre d'ouverture a été organisé avec l'école coranique, afin de permettre aux élèves qui le souhaitent de suivre les deux enseignements.

DSC04218

 

Mardi 7 mai

N’Doumboudj (collège)

139 élèves : 58 en 6ème, 47 en 5ème, 33 en 4ème 

3 salles de classe

L'équipe 2012 a participé au chantier l'été dernier dans ce village. Le chef du village nous explique qu'ils ont besoin d'une nouvelle salle de classe pour accueillir les 3ème à la rentrée prochaine.

Le collège accueille des élèves de 6 village. Les enseignants nous expliquent que depuis la réforme du  BFEM  (brevet de fin d’étude moyen), l'examen en fin de CM2 est beaucoup plus accessible afin de permettre à plus d'élèves de continuer leur scolarité au collège. Leurs effectifs vont donc en grandissant.

100 3520

 

Keur Layine Socé

51 élèves 1 classe CM1 / 1 classe CI-CP / 1 classe CE1-CE2

3 enseignants

L'école dispose d'une salle de classe construite lors du chantier 2011. Cette même année, l'Etat a financé une deuxième salle de classe, mais qui n'a jamais été terminée.  Il manque le toit, le crépi + peinture et le sol – de la paille a été installée en attendant. Les enseignants nous expliquent qu'ils devraient inscrire plus d'enfants l'an prochain car ils recrutent dans un village voisin. L'école nécessiterait alors une nouvelle salle de classe.

DSC04185

 

Dagababou

150 élèves

5 salles de classe

4 enseignants

Pas de problème particulier pour l'école, qui dispose des infrastructures nécessaires et qui ne rencontre pas de problèmes de recrutement d'élèves.

DSC04193

Taïba

71 élèves (dont 29 CI)

3 professeurs

Les enseignants évoquent le fait qu'il est compliqué de fonctionner sur les mêmes horaires que l'école coranique du village. Les parents font plus facilement le choix d'inscrire leurs enfants à l'école coranique.

Il manque un point d'eau à proximité de l'école.

DSC04203

 

Sandicoly

183 enfants : 69 garçons et 114 filles

8 professeurs

L'école primaire fonctionne très bien et dispose de toutes les infrastructures nécessaires.

Le village a pour projet la construction d'un collège, qui pourrait profiter aux six villages alentours. Deux salles sont en cours de construction, action impulsée par les cotisations des villageois et des différentes associations de jeunes et de femmes. Le chantier a débuté en février 2012 mais il manque le reste du financement et surtout l'autorisation de l'éducation nationale pour se constituer en tant que collège.

100 3553

 

Bani

121 élèves : 51 filles et 70 garçons

5 professeurs 

Le village dispose suffisamment de salles de classe, un puit est au centre de la cour et l'école est clotûrée. Les enseignants insistent sur le fait que le recrutement n'est pas simple. Les habitants préfèrent inscrire leurs enfants à l'école coranique.

Les élèves de Bani peuvent ensuite se rendre au collège de Toubacouta.

100 3574

 

Mercredi 8 mai

Toubacouta (collège-lycée) 

937 élèves pour 28 professeurs Le cycle du lycée n’est pas encore complet (2ndes et 1ères)

Collège : plus de filles Lycée : plus de garçons

14 salles de classe pour 18 cours pédagogiques

Il manque des infrastructures scolaires pour le lycée, qui ouvrira le cycle des Terminales à la rentrée prochaine. Jusqu'à présent, l'équipe pédagogique trouve des solutions, pour accueillir les élèves, et nous pouvons penser que l'Etat investira à plus ou moins long terme, dans le financement du lycée, sur le village de Toubacouta.

Repost 0
Published by jéhanne - dans Mission 2013
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 19:07

 

De retour de la Teranga, voici quelques clichés..

 

DSC04203

 

DSC04208

 

DSC04188

 

DSC04193

 

DSC04238


 

Avec en bonus, le titre du moment au Sénégal

 


 
Repost 0
Published by jéhanne - dans Mission 2013
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 13:51

 

Du 4 au 11 Mai, une équipe d'Human se rend à Toubacouta, en vue de préparer le chantier de cet été.


Ces voyages au cours de l'année, permettent de faire un tour des différentes écoles, rencontrer les villageois, constater les possibles dégradations afin d'envisager des travaux de rénovation, mais surtout de choisir le projet de chantier pour l'année.

haidara.jpg

 

Abu Demba, responsable de PDS, reçoit plusieurs demandes de construction de salles d'école ou de collège, au cours de l'année. Nous pouvons alors nous rendre avec lui dans les différents villages, afin de discuter avec les chefs de villages, et les directeurs d'écoles.

nos realisations 0113

 

Un retour de ce voyage et des photos, seront publiés sur le blog, dès notre retour.

 

dsc02369.jpg

Repost 0
Published by jéhanne - dans Mission 2013
commenter cet article